Puy de Dôme

Le Puy-de-Dôme (prononcé [pɥi də dom ]) est un département français de la région Auvergne. Son nom lui vient d’un sommet volcanique remarquable : le puy de Dôme (“lou Put de Doùma” en auvergnat de Basse Auvergne, et “Lou Puèch de Doumo” en auvergnat de Haute Auvergne).

Il correspond à la région de Basse-Auvergne (aussi appelé le Bas-Pays d’Auvergne), une des deux régions culturelles d’Auvergne, en opposition avec la Haute-Auvergne correspondant au Cantal.

 

Puy-de-Dôme vue de la route

Ses habitants s’appelaient les Puydomois, appellation entérinée par le Conseil général en décembre 2005, puis modifiée, au printemps 2006, à la suite de nombreux courriers reçus au siège du conseil général. L’appellation officielle aujourd’hui, reproduite sur tous les documents, est Puydômois.

Le département a été créé à la Révolution française, le 5 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d’une partie de la province d’Auvergne.

À sa création en 1790, le département devait s’appeler Mont-d’Or, mais le député de Clermont-Ferrand, Gaultier de Biauzat intervint car il pensait que ce nom attirerait l’attention de l’administration fiscale sur ses concitoyens : il fut écouté et le département s’appela finalement Puy-de-Dôme.

Le département actuel correspond à une partie seulement de l’ancienne région historique appelée la Basse-Auvergne, dont ressortissaient aussi une partie de l’actuel département de l’Allier (Combrailles, Nord de la Limagne entre Aigueperse et Saint-Pourçain, la ville de Cusset et la montagne bourbonnaise) et le Brivadois (région de Brioude) actuellement en Haute-Loire, sans oublier la frange nord-est du Cantal (jusqu’à la Rhue), comprenant le Cézallier.